Charte des Cordées couples de la Paroisse Saint Laurent

1. Définition et esprit des Cordées couples

a) Qu’est ce qu’une Cordée couples ?

Les cordées couples s’adressent à des couples catholiques de la Paroisse Saint Laurent, qui ressentent fortement l’appel à vivre unis au Christ dans la grâce propre de leur sacrement de mariage et qui désirent raviver leur « oui conjugal ». Les Cordées qui rassemblent 4 à 5 couples tous les mois, permettent aux couples qui les constituent de vivre ensemble une expérience riche à la fois spirituellement, conjugalement et humainement.

b) Une spiritualité conjugale

La spiritualité des Cordées s’inscrit dans le renouveau de la pastorale du mariage engagédepuis une quarantaine d’années sous l’impulsion du Concile Vatican II et de l’enseignementdu pape Jean-Paul II et de ses successeurs sur la vie conjugale et familiale. L’Eglise appelleplus que jamais les couples à participer à cette nouvelle évangélisation de la vie conjugale. Elle les invite aujourd’hui à un surcroît de sainteté pour témoigner au monde que l’amour estpossible quand il est expérimenté dans une foi vivante en Jésus-Christ. Le sacrement demariage n’a jamais enlevé ou résolu les difficultés de la vie conjugale, mais il est donné chaque jour comme une « source d’eau vive » pour que le couple se ressource sans cesse dans la force et l’Amour du Seigneur. Encore faut-il que cette source soit désensablée pour porter les fruits escomptés ! La spiritualité conjugale proposée par les fraternités se veut au servicedes couples pour qu’ils s’entraident à vivifier la grâce de leur sacrement. Ainsi, les couples se retrouvant en Cordée cherchent, par le partage et la prière, et dans un climat d’amitié et d’entraide, à découvrir ou redécouvrir ensemble la grandeur et la beauté de leur vocationd’époux et de parents.

c) Objectifs des fraternités

Une Cordée se compose en général de 4 à 5 couples. Volontairement restreint, ce nombre permet de favoriser le dialogue et l’intimité des échanges.

Se tourner vers le Christ

La Cordée est un lieu privilégié pour chercher Dieu, raffermir nos liens avec le Christ et nourrir notre désir de le rencontrer dans la prière, la Parole et la charité fraternelle. Le temps vécu en Cordée est une occasion privilégiée de se retrouver en couple et de se tournerensemble vers Celui qui s’est donné lors du sacrement de mariage. Dans la prière, les couples confient à Jésus leur quotidien tissé de joies et de soucis, et se ressourcent dans la présence du Seigneur.

S’ouvrir aux autres couples.

Dans une Cordée, chacun reçoit les autres comme frères et sœurs dans le Christ. Car c’estbien le Christ qui opère cette unité à travers la prière et le don de chacun. C’est en Son Nomque les membres sont invités à prier ensemble, à partager simplement sur leur vie chrétienne, et à rechercher la lumière de la foi dans la Parole de Dieu. Les couples s’accueillent et se respectent dans leur cheminement propre, pour l’édification de tous dans la charité fraternelle.La régularité des rencontres peut également favoriser la naissance d’une amitié divine entreles couples et permettre à chacun d’expérimenter ce qu’est l’Eglise, communion entre leshommes et unité au nom du Christ.

Evangéliser.

Une fois constituée, la Cordée doit rester attentive à l’esprit d’évangélisation qui doit animertout chrétien. Elle garde ainsi une ouverture à l’accueil de nouveaux membres (lorsque des changements interviennent) ou peut envisager de se scinder en fondant une nouvelle Cordée, pour répondre à la demande de nouveaux couples. Chaque Cordée, tout en s’efforçant demaintenir un équilibre et une stabilité, se tient à l’écoute des appels de l’Esprit Saint et donc garde cette disponibilité à s’ouvrir ou se recomposer pour offrir à d’autres ce qu’elle a elle- même reçu.

2. La réunion en Cordée : son déroulement

Quelques jours avant la réunion, chaque couple prépare :
– Une ou deux intentions de prière
– Son intervention pour le « partage de vie »
Les couples sont invités également à vivre chaque mois un temps de dialogue conjugal conséquent (la base page 9 et 10 peut servir de support)
– La réunion en Cordée, qui dure environ deux heures, comporte alors quatre temps, dans cet ordre :
– La prière : 30 min
– Le partage de vie : 15 min
– La lectio : 45 min
– Le partage fraternel : 30 min

NB : il peut être bon de prévoir un quart d’heure d’accueil pour laisser les couples arriver. Toutefois, par respect pour les autres et pour maintenir une bonne dynamique, il convient de commencer le temps de prière à l’heure prévue, même si certains ne sont pas encore arrivés.

a) La prière (30’)

Débuter le temps de Cordée par la prière rappelle que nous sommes rassemblés au nom du Christ. Après une journée de travail, d’occupations diverses, Il nous réunit comme des frèreset sœurs pour nous mettre en présence d’un même Père : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, Je suis là au milieu d’eux. » La prière dure une demi-heure et est animée par le couple qui a été choisi. Trois temps de dix minutes jalonnent la prière :

  • La louange (10’)

En débutant par des chants de louange au Seigneur, nous nous tournons d’emblée vers leChrist qui nous a unis dans le sacrement de mariage. Cette louange doit exprimer particulièrement ce lien du couple avec le Christ à la lumière du rapport entre l’Eglise,véritable épouse dont le couple fait partie, et le Christ, véritable Epoux. La louange s’exprime d’abord par des chants choisis (carnets ou photocopies).

  • Les intentions de prière (10’)

Exprimer nos intentions de prière est une manière de mettre le Seigneur au centre de notre vie et de notre mariage. Exprimons nos besoins ou nos attentes pour qu’Il vienne visiter le concretde notre vie conjugale. Le Christ nous l’a promis le Jeudi Saint : « Si vous priez en mon Nom, demandez tout ce que voudrez, et vous l’obtiendrez ! » (Jn 15,7). En même temps, laissons- nous pénétrer par la grâce de la prière vocale, et recommandons en confiance notre prière aux autres couples. Savoir que notre conjoint et que les autres prient pour nous soutient notre vie intérieure. Que demander ? Tout ce qui peut nous aider à marcher vers la sainteté en cherchant à découvrir et accueillir la volonté du Père sur nous. Ces intentions de prière en Cordée ont toutefois vocation à être tournées vers le couple et la famille et par conséquent, sont, dans la mesure du possible, centrées sur la vie conjugale. Après s’être tourné vers le Seigneur et s’êtremis en sa présence, chaque couple est ensuite invité à confier à Dieu ses intentions de prière.Elles sont introduites et conclues par l’animateur de la prière soit par un refrain de chant àl’Esprit Saint, soit par quelques mots. Ces intentions peuvent revêtir deux formes :

– Prière d’action de grâces : remercier Dieu de ses bienfaits et de sa présence dans les joies comme dans les épreuves ;

– Prière de demande : exprimer ses besoins et ses désirs en toute simplicité au Père.

Cela se fait en deux temps :

– Chaque couple, à tour de rôle, exprime l’intention qu’il a préparée quelques jours auparavant, qui concerne précisément son couple. Puis, il récite la première partie du « Je vous salue Marie », repris par les autres couples ;

– Puis, chacun peut partager des intentions spontanées qui concernent son couple ou sa famille. Portés par la confiance et l’intimité de la Cordée, n’ayons alors pas peurd’exprimer simplement ce que nous avons dans notre cœur. Chaque couple est peut-être plus ou moins à l’aise dans cet exercice, aussi veille-t-on, avec délicatesse, à ce que la sensibilité de chacun soit respectée.

  • L’oraison silencieuse (10’)

L’oraison est une prière silencieuse et personnelle où l’on se dispose à se détacher de nos paroles, de nos idées, de nos demandes pour se concentrer dans une rencontre amoureuse avec Jésus. Sainte Thérèse nous définit admirablement l’oraison : « C’est un commerce intime d’amitié où l’on s’entretient seul à seul avec ce Dieu dont on se sait aimé. » Cet exercice a toujours été considéré par l’Eglise comme le grand secret de la prière ; il est évoqué comme « le cœur de la prière » par le Catéchisme de l’Eglise Catholique. En faisant oraison, nousentrons dans une relation d’alliance établie par Dieu au fond de notre être. Et, à mesure que nous nous rapprocherons de Dieu, nous serons plus proches de notre conjoint, l’aimant avec l’amour même de Dieu. Durant ce temps, nous pouvons également prier pour notre conjoint,le regarder comme Jésus le voit en ce moment, en l’accompagnant sur son chemin de sainteté. Riche des prières conjugales exprimées précédemment, chacun est alors conduit à les intérioriser, en se plongeant dans l’oraison silencieuse. Cette séquence est introduite etconclue par l’animateur à l’aide d’une parole ou d’un court refrain.

  • Conclusion du temps de prière

Après l’oraison silencieuse, la Cordée récite la prière de consécration à Marie, à l’occasion delaquelle chacun confie son couple à la Sainte Vierge, Mère des foyers.

b) Le partage de vie (15’)

Après avoir fait le travail préalable de relire notre vie de couple depuis la dernière Cordée, ils’agit d’exprimer quels événements nous avons essayé de vivre sous le regard du Seigneur, soit personnellement, soit en couple. Il concerne les événements de notre vie ordinaire, heureux ou douloureux vécus en couple ou en famille. Ce temps est une invitation pour chaque couple à prendre conscience de la présence de Dieu dans son histoire conjugale. Pour nous aider à mieux découvrir ces événements, ces questions peuvent nous aider :

  • Qu’avons-nous reçu de Dieu depuis ces trois dernières semaines ?
  • Quel petit ou grand événement avons-nous essayé de vivre dans le Seigneur ?
  • Comment avons-nous répondu à cette présence de Dieu dans notre vie ?
  • A l’occasion de cet événement, avons-nous pu poser certains actes de foi, d’espérance
    et de charité ?
  • Cette prise de conscience de la présence de Dieu éclaire-telle notre vie conjugale ?

En s’exprimant en public, il ne s’agit pas de dévoiler l’intimité du couple, mais de partager simplement sur notre désir d’associer Dieu à notre vie concrète. C’est l’expression même dela grâce du sacrement de mariage qui est appelée à transfigurer progressivement toute vie humaine avec ses joies et ses inquiétudes. C’est un enrichissement pour toute la Cordée où chaque couple témoigne de la grâce d’accueillir le Seigneur dans les évènements de sa vie.Pour procéder à cet exercice, quelques jours avant la Cordée, le couple aura pris soin de prendre le temps de préparer son intervention. Et, au moment consacré durant la Cordée, dans le même climat de silence et de recueillement que celui de la prière qui précède, chaque couple à tour de rôle est invité à exprimer son partage de vie (en 2 minutes maximum ). Lescouples s’écoutent alors, avec délicatesse, discrétion et sans commentaire (notamment ultérieur), comme frères et soeurs du Christ.

c) La méditation de la parole de Dieu ou lectio divina (45’)

Après avoir nourri notre cœur par la prière, il s’agit de nourrir notre intelligence en nousmettant à l’école de la Parole de Dieu pour mieux accueillir la Lumière divine dans notre vie conjugale. La méditation de la parole de Dieu nous permet, de fait, de mieux connaître le Christ et de mieux comprendre le sens de notre vie en Lui. Si Jésus se présente dans l’Evangile de Jean comme « le Chemin, la Vérité et la Vie », comment concrètement peut-Il éclairer notre vie conjugale? Quelle Sagesse de vie veut-Il nous révéler ? Cet exercice delectio divina est un accueil amoureux de la Parole dans notre cœur pour que nous puissions nous exclamer à la suite des disciples d’Emmaüs : “Notre cœur n’était-il pas tout brûlantquand Il nous commentait l’Ecriture?” C’est prendre aussi au sérieux la Parole comme uneLumière de Vérité et de foi pour notre intelligence. Il s’agit donc d’accueillir avec le cœur etl’intelligence cette Parole révélée pour découvrir comment elle peut être une lumière pour notre vie conjugale. Si plusieurs méthodes de lectio sont possibles et légitimes, nous avonschoisi de s’attacher à ces deux niveaux de lecture :

  • le sens littéral ou spirituel : accueil du texte dans le contexte de l’époque et dans sasignification spirituelle ;
  • le sens moral : application du sens spirituel à notre vie conjugale et personnelle.

La lectio est conduite par l’animateur. Elle concerne l’Evangile du dimanche suivant qui nous dispose à l’entendre d’une façon renouvelée à la messe dominicale. Les échanges sur la lectione sont pas une juxtaposition des idées de chacun mais bien l’approfondissement de ce quechacun exprime pour rebondir dans un enrichissement mutuel et dans la disponibilité à la grâce qui nous éclaire. A cette occasion, nous apprenons à nous écouter, à ne pas nous interrompre, à parler ponctuellement sans monopoliser la parole et, ainsi, nous approprier les questions ou les découvertes de chacun. L’Esprit Saint veut se servir de nos paroles pour éclairer les cœurs et les intelligences de nos frères. Certains grands thèmes de la vie chrétienne peuvent alors émerger des échanges, comme des questions sur Dieu, l’Eglise, lavie chrétienne, etc. Pour approfondir les mystères de notre foi, il est bon de s’y intéresser sans tabou ni intellectualisme. N’ayons pas peur d’être vrais en exprimant nos interrogations, voirenos doutes dans cette recherche de vérité.

Difficultés : parfois certaines questions ne pourront être résolues sur le moment. Ne nous y attardons pas. Nous y répondrons ultérieurement, lors de la venue de l’aumônier ou enconsultant les enseignements de l’Eglise. Il arrive également que, par manque de temps, nous ne puissions étudier tout le texte. Conservons alors à l’esprit que l’essentiel n’est pas de tout étudier, mais de s’éveiller sur certains points du texte qui nous intéressent et nous nourrissent, en conformité avec la foi catholique.

  • Le sens littéral ou spirituel (25’)

Le sens spirituel du texte est à trouver au cœur du sens littéral : l’un et l’autre sont comme deux faces d’une même réalité. Afin d’éviter de « plaquer trop vite nos bonnes idées spirituelles » toutes faites sur le passage de l’Evangile, il s’agit d’accueillir l’épaisseur dutexte en entrant dans la scène évangélique décrite, en prenant en compte son contexte culturel, historique et religieux. En suivant les versets, on s’entraide en se posant ces questions : queveulent dire les mots, les attitudes des personnages, les dialogues, les réactions, le contexte ? Les détails du texte ne sont pas anodins et nous sont donnés par l’Esprit Saint pour que nousdécouvrions tout le message évangélique. Même si le contexte et la culture de l’Evangile sonttrès différents de ce que nous vivons aujourd’hui, cette parole divine reste actuelle et lumière pour nos âmes. Nous pouvons ainsi donner une nouvelle fraîcheur à notre perception du texte en échangeant spontanément sur la signification des gestes, des paroles, etc. L’animateur invite ensuite la Cordée à entrer dans le sens moral de l’Evangile.

  • Le sens moral (20’)

Cette seconde partie de la lectio est la plus importante. Chacun peut s’y exprimer sur lamanière concrète de vivre cet Evangile avec ses espérances ou ses interrogations. L’animateurpeut soutenir ou aider à approfondir le témoignage ou la réflexion de chacun. La lecture selon le sens moral étudie comment mettre en application le sens de la scène évangélique méditée avec notre vie conjugale et personnelle :

– Comment cette scène évangélique éclaire-t-elle notre sacrement de mariage ?
– Comment éclaire-t-elle notre vocation chrétienne au bonheur en couple et en famille ?
– Quelle lumière apporte-t-elle à notre vie conjugale et familiale au quotidien ?

Ces questions nous aident à chercher ensemble ce que représente notre véritable vocation aumariage. Aidons la lumière de l’Evangile à pénétrer dans ce qui constitue notre vie d’hommeou de femme, d’époux ou d’épouse et de père ou de mère. L’Evangile nous éclaire également sur nos responsabilités dans notre vie professionnelle, associative, etc.

Difficulté : tout passage évangélique ne parle pas matériellement du mariage. En dehors des noces de Cana, et de la question du divorce au chapitre 19 de l’Evangile selon Saint Matthieu, Jésus n’aborde jamais explicitement la question du couple ou de la famille. Si Jésus n’est pas venu sur terre pour être un « conseiller conjugal », sa Révélation donne néanmoins une lumière nouvelle sur le couple. Cette « bonne nouvelle » revient à ce que le couple accueille un nouvel Amour dans le sacrement de mariage, celui de la charité (l’agapé) qui vienttransfigurer l’amour conjugal (eros et philia). La vocation du couple est alors de vivre en union avec le Christ. Le mariage humain reste un « état » et la grâce chrétienne vient transformer cet état en une « vocation » : devenir des saints en son Amour. Si l’Evangile nous révèle ce qu’est la vie chrétienne, nous pouvons alors considérer que tout l’Evangile nousparle directement de la vie conjugale.

  • Conclure la lectio

La lectio peut être conclue par une minute de silence, et ceux qui le désirent peuvent exprimer ensuite juste une parole, un mot, une idée de l’Evangile ou de la discussion qui les a touchés. Il s’agit d’exprimer simplement et sans commentaire tel point particulier que l’Esprit Saint nous a mis en lumière et que nous voulons garder dans notre cœur. Ce n’est ni un résumé niune conclusion mais seulement une parole que nous voulons garder comme une nourriture pour notre vie chrétienne. La lectio s’achève alors par un « Je vous salue Marie », pour semettre à la suite de Marie qui « gardait toutes ces paroles dans son cœur ».

d) Temps fraternel (30’)

Le partage fraternel, autour d’une boisson ou d’un gâteau, achève la réunion par un tempsinformel et convivial d’accueil dans la confiance et la profondeur, au nom du Christ. Il s’agit de s’ouvrir à tous ceux du groupe et de les rejoindre dans leurs joies ou leurs difficultés. Cet échange doit favoriser des liens plus personnels dans la charité fraternelle, en dépassant les rapports mondains ou superficiels pour apprendre à se recevoir dans la simplicité. Ce tempsest aussi l’occasion d’aborder certaines questions de la vie de la Cordée et de son organisation pratique :

  •  le lieu de la prochaine Cordée
  •  les volontaires pour animer la prochaine Cordée(prière et lectio divina)
  •  éventuelle sortie ou action à réaliser ensemble
  •  informations sur le mouvement et ses activités.

3. Le rôle des membres de la Cordée

a) Les couples

Chacun doit chercher progressivement à découvrir l’esprit qui anime ces rencontres et s’yengager selon son charisme propre. Les membres cherchent à respecter chez les autres les différences d’approches spirituelles et de cheminement dans la foi. Ils veillent à s’accueillir avec bienveillance et à s’écouter en profondeur. Chacun s’attache à être vigilant sur la qualitéde sa participation pour répondre davantage aux appels de Dieu sur lui-même, sur son couple et sur la Frat, et porte chacun des membres dans la prière avec charité.

b) Le couple responsable de la Cordée

Le couple responsable de la Cordée en est un des membres, choisi pour deux ans. Il ne cherche pas à imposer ses idées, mais est au service des couples, tout en étant le gardien fidèlede l’esprit de la Cordée. Sa mission ? Il est chargé de faire respecter la charte. A ce titre, il peut avoir à intervenir avec délicatesse pour éventuellement recadrer la Cordée (ou certains de ses membres). Au cours de la soirée il veille en premier lieu à la qualité de la charité fraternelle au sein des membres : respect de chacun, climat d’accueil et d’écoute, possibilitéque chacun puisse s’exprimer s’il le désire etc. Il supervise le respect de l’horaire, l’enchaînement et le bon déroulement des quatre temps de la Cordée: prière, partage de vie,lectio et temps convivial. Il veille à la qualité des quatre temps pour que progressivements’instaurent une simplicité et une profondeur spirituelle de prière et d’échange. Si besoin, ilest attentif à aider les animateurs du temps de prière et de lectio. Il aura à cœur que les questions laissées en suspens ou les interrogations émergentes trouvent une réponse pour la Cordée suivante et que cette dernière soit donnée par l’enseignement de l’Eglise catholique ou par l’aumônier lors de sa venue. Il invite les couples à se répartir les temps d’animation de larencontre suivante.

c) Les animateurs

Pour aider au bon déroulement et au dynamisme des temps en Cordée, la préparation se répartit à tour de rôle : un couple animateur pour la prière et un autre couple pour la lectio. Cette préparation est l’occasion de s’impliquer pour une œuvre spirituelle, en couple, et de croître dans la vie chrétienne en étant davantage acteur.

  • L’animation de la prière

Le couple animateur prépare à l’avance la demi-heure de prière en respectant la charte. Il choisit les chants, la prière et les textes. Il anime, « donne une âme », pour être au service del’œuvre du Saint Esprit dans les cœurs. Il veille à la bonne disposition du groupe autour del’icône pour que chacun puisse prier facilement. Il veille également au temps imparti pour les différentes séquences de la prière et les introduit. Il laisse en même temps la possibilité à chacun d’exprimer ses intentions de prière. A la fin du temps de prière, il introduit la prière de consécration à Marie.

  • L’animation de la lectio divina

Le couple animateur prépare la lectio en conformité avec la charte. Cette préparation concerne essentiellement le « défrichage » du sens littéral du texte de l’Evangile. Pour cela il peuts’aider de quelques bons commentaires disponibles sur internet, notamment celui de MarieNoëlle Thabut qui est assez bref et tout à fait abordable (cf www.eglise.catholique.fr ouencore l’émission « en marche vers dimanche proposée par KTO) . Le couple animateur estchargé de soutenir l’échange dans un climat de prière et d’écoute équilibré entre tous, en tenant compte de l’intervention et des connaissances de chacun. Même s’il est possible de s’éloigner à certains moments du texte immédiat, du fait des questions suscitées sur la vie chrétienne, si la Cordée s’éloigne trop du sujet, l’animateur doit alors recentrer l’échange avec souplesse. L’animateur de la lectio veille à ne pas être dirigiste et à ne pas délivrer son propreenseignement. Il n’oriente donc pas a priori le dialogue dans le sens qu’il avait prévu. Dansune disponibilité et une humilité de cœur, il s’attache à rester serviteur du Saint Esprit, présentdans l’Evangile et également dans la parole des membres de la Cordée.

d) Le couple qui reçoit

Le couple qui reçoit veille à l’accueil de la Cordée et au bon déroulement pratique des temps de prière. Il dispose les lieux pour favoriser la prière en facilitant la position à genoux tournéevers l’icône (ou statue ou crucifix, …) et préparent un éclairage tamisé (bougies, …). Pour le partage de vie et la lectio, il invitera à prendre une position en cercle, plus favorable aux échanges. Il prépare un gâteau ou une boisson à partager pour le temps convivial. En temps de carême (surtout si le Cordée se rassemble un vendredi soir) on veillera à la simplicité et à la sobriété des agapes.

e) Le prêtre accompagnateur

Chaque cordée reçoit un aumônier qui l’accompagne pendant l’année. Sa présence est souhaitable tant pour sa présence de religieux que pour son apport doctrinal et spirituel.Quand une nouvelle Cordée se crée il s’engage à venir à chaque soirée afin d’aider tous les membres à s’approprier l’esprit des Cordées. A partir de la deuxième année, il lui est proposé de venir une fois sur deux. Quand l’aumônier n’est pas là, c’est une occasion pour que lescouples s’impliquent davantage dans l’échange spirituel et qu’ils deviennent plus autonomes et plus missionnaires.

4. Annexes

a) Prière de consécration à Marie

Comme le Père vous a choisie, ô Marie, pour être son enfant immaculée, l’épouse de Josephet la Mère de son Fils bien-aimé et de toute l’Eglise dans une communion plénière à l’EspritSaint, nous vous choisissons aujourd’hui comme Mère et Reine de toute notre famille et nous vous consacrons notre âme et notre corps, toutes nos activités et tout ce qui nous appartient, sans exception. Exercez sur chacun de nous votre miséricorde la plus maternelle. Apprenez- nous à aimer toujours plus Jésus et le Père et par Eux à nous aimer les uns les autres dans l’Esprit Saint, en nous découvrant toujours plus profondément dans la lumière de Jésus, en nous respectant mutuellement et en nous choisissant chaque jour dans un amour plus divin et plus simple. O Marie, donnez à chacun de nous d’accomplir chaque jour, dans un don personnel, la volonté du Père pour que toute notre famille témoigne au milieu du monde del’amour de Jésus victorieux du mal. Amen.

b) Comment vivre un temps en couple ?

Avant tout se mettre sous le regard de Dieu. Prier quelques instants pour présenter auSeigneur ce moment d’échange et d’écoute. On peut dire ensemble un Notre Père puisinvoquer l’Esprit Saint « Seigneur, nous nous mettons sous ton regard pour vivre ce temps dedialogue et d’écoute. Envoie sur nous ton Esprit Saint pour que nous demeurions dansl’amour et la vérité. Donne nous la grâce de vivre pleinement de notre sacrement de mariage». Puis, chacun de son côté prend le temps (au moins 15 mn) de préparer par écrit en listant les points à aborder pour chaque question (cf base de préparation). Vient ensuite letemps de l’échange point par point, chacun à son tour, sans interrompre l’autre. Enfin nous pouvons récapituler les points d’efforts concrets évoqués et finir par un temps d’action degrâce auprès du Seigneur. Rappelons que ce temps en couple doit être régulier et si possible mensuel. Il est bon de noter sur nos agendas la date de notre prochain rendez vous.

Base de préparation :

  •  Qu’est ce qui a marqué notre vie de couple ces dernières semaines?
  •  Qu’est ce qui l’a enrichie? Qu’est ce qui a pu manquer?
  •  Je t’exprime mes demandes de pardon
  •  Je t’exprime ce qui m’a blessé (soyez précis et veillez à la formulation évitez de dire :« tu m’as blessé… », dites plutôt, « je me suis sentie blessé(e)»)
  •  Je partage un besoin et une attente à l’autre. Nous pouvons réfléchir ensuite ensembleà un moyen d’y répondre.

c) Savons-nous communiquer ensemble ?

5 principes pour écouter efficacement :

  • Accorder toute son attention à son fiancé/conjoint, sans l’interrompre sans chercher à argumenter… même intérieurement !
  • Essayer de se mettre à sa place, mettre de côté nos filtres, nos idées toutes faites, nos scénarios habituels, nos justifications.
  • Reformuler ce qu’il vient de dire, sans déformer, et penser aussi à reformuler les sentiments qu’il exprime : “ce que tu viens de dire c’est que…” Même si je ne suis pas d’accord et je ne ressens pas la même chose, voire même si cela m’irrite.
  • Découvrir ce qui parait le plus important : “qu’est ce qui te semble le plus importantdans ce que tu viens de dire ?”
  • Aider l’autre à décider ce qu’il pourrait faire : “que voudrais-tu faire… que je fasse…que nous fassions à ce sujet ?” sans écarter d’office ce qui parait farfelu ou irréalisable, sans essayer à tout prix d’imposer son point de vue.
  • À faire ensemble : petits exercices concretsDans quels domaines je trouve que la communication dans notre relation se fait bien ? Quand nous rencontrons des difficultés de communication, comment est-ce que je/tu réagis (bouderie, colère, pleurs, ironie, pirouette, cris, fais semblant de pas comprendre,minimise le problème…) ? Qu’est-ce qui m’aide dans ton attitude à me confier ? Ou aucontraire ce qui ne m’aide pas ? Dans quels domaines je pense que nous pourrions mieux communiquer ?

    Suggestions de sujets à considérer : 

    Nos traits de caractères masculins et féminins
    Connaître les attentes de l’autre
    L’expression de notre amour
    Nos parents, nos familles
    Mes besoins et tes besoins
    L’humour entre nous
    La prière ensemble
    Notre temps à 2 et notre ouverture aux autres
    Les objectifs, les projets de notre vie
    Notre travail
    L’éducation des enfantsLes finances

d) Quelques prières

  • Prière 1
    O Bon Jésus, nous vous prions d’entendre la prière de Votre mère, la Sainte et ImmaculéeVierge Marie vous redire que nous, les jeunes mariés, nous n’avons plus de vin. Voyez la pauvreté de nos cœurs et la faiblesse de notre amour. Nous Vous prions de les accueillir et de les transfigurer afin qu’ils deviennent tout à l’image du Vôtre, afin que notre amour devienne à son tour un vin savoureux qui coule à flots…O Marie donnez nous cette grâce que vous accordez aux serviteurs des noces de Cana de faire tout ce qu’Il nous dira. Qu’à l’écoute de Jésus, nous formions réellement ce sanctuaire de vie qu’est l’Eglise domestique. Donnez nous d’avoir vraiment à cœur de nous livrer toujours plus intensément par ce don désintéressé denous-mêmes à vous, Jésus, parce que l’amour conjugal n’est rien d’autre qu’un amour total,exclusif, fidèle et fécond. O Marie, venez soutenir notre prière quotidienne afin qu’elledevienne une prière personnelle et familiale ! Que dans la prière, nous ayons toujours à cœur de louer et remercier l’Esprit-Saint pour le don de la vie, et d’invoquer sa lumière et sa force pour affronter les moments de difficultés et de souffrance, sans que jamais nous ne perdions l’espérance ! O vous, tous les Saints priez Jésus pour nous et attirez-nous toujours plus à SonCœur !
  • Prière 2
    Seigneur, tu nous as appelés à fonder ensemble un foyer, donne-nous la grâce de l’animer de ton Amour; donne-nous de nous accepter tels que nous sommes, avec nos qualités et nos défauts, de nous aider à nous transformer l’un par l’autre. Donne-nous de demeurer en ton amour tous les jours de notre vie. Fais que notre foyer soit brûlant d’amour pour les autres. Qu’il soit réconfortant pour tous ceux qui y vivront. Que notre maison soit ouverte à tous, riches ou pauvres, qui viendront s’y asseoir et s’y réchauffer. Apprends-nous dans ton projet, à te faire confiance, à t’offrir nos joies et nos peines, à accueillir ceux que tu nous confieras et à les conduire jusqu’à toi, à te rendre grâce de notre vie ensemble. Seigneur, toi qui est l’Amour, bénis notre amour. Ainsi-soit-il
  • Prière 3
    Seigneur, notre Dieu, nous te bénissons et te rendons grâce, parce que tu nous as formés à ton image et à ta ressemblance : homme et femme, tu nous as créés et tu nous invites à vivre l’un pour l’autre un amour joyeux et vivifiant. Béni sois-tu pour le “oui” que tu nous as inspiré, pour la confiance et le pardon dont tu nous rends capables, pour ta présence qui illumine notre relation dans les bons comme les mauvais jours. Dieu, fidèle et généreux, nous t’en prions : apprends-nous chaque jour à nous engager à nouveau, rajeunis notre amour, fortifie-nous dans la fidélité, reste avec nous dans l’heure du doute, quand ce que nous portons en nous de meilleur risque de s’affaiblir ou de s’effondrer : notre désir de vivre l’un pour l’autre et de donner la vie. Trinité Sainte, Père, Fils et Esprit Saint, Nous te prions pour les couples en difficulté, Pour tous ceux qui ont du mal A se trouver l’un l’autre Et à vivre en confiance. A tous les époux, à toutes les familles, accorde, Seigneur, tes dons d’unité, de fécondité et de fidélité, ta joie pour toujours.

Cardinal Danneels Godfried