Informations hebdomadaires du 4° dimanche de carême – Dimanche 11 mars 2018

Catégories : A ne pas rater (page !),Actualités,Infos hebdomadaires

SEMAINE 25 : TRANSFORMÉ PAR LES DIFFICULTÉS

 

Pour répondre à la grande et difficile question du mal et de la souffrance, l’abrégé de l’Eglise catholique répond ceci : « Seul l’ensemble de la foi chrétienne peut donner réponse à cette question, à la fois douloureuse et mystérieuse. En aucune manière, Dieu n’est la cause du mal, ni directement, ni indirectement. Il éclaire le mystère du mal par son Fils Jésus Christ, mort et ressuscité pour vaincre le grand mal moral qu’est le péché des hommes, racine des autres maux. » (n. 57) Et encore « La foi nous donne la certitude que Dieu ne permettrait pas le mal s’il ne faisait pas sortir le bien du mal lui-même. Cela, Dieu l’a déjà merveilleusement accompli dans la mort et la résurrection du Christ. En effet, du mal moral le plus grand, la mort de son Fils, il a tiré les plus grands biens, la glorification du Christ et notre rédemption. » (n. 58). Ces lignes demandent d’être méditées longuement ! Ecoutons aussi saint Paul qui nous exhorte à bénir le Seigneur en tout temps : « Soyez toujours dans la joie, priez sans cesse, rendez grâce en toute circonstance, car c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus. » (1 Th 5,18). Comment est-ce possible ? Remarquons que le l’Apôtre nous encourage à rendre grâce en toute circonstance, et non pour toute circonstance. Nous n’avons pas à dire merci pour le mal, pour la souffrance, pour le péché et ses conséquences, mais en tout temps, nous pouvons nous réjouir pour l’amour, la sagesse, la puissance et la fidélité du Seigneur qui jamais ne nous abandonne. Dans nos détresses apprenons également la patience et la persévérance. Enfin lorsque nous traversons une épreuve, ne demandons pas : « Pourquoi est-ce que ça m’arrive ? » mais plutôt : « Seigneur, que veux-tu m’apprendre ? ». Puis faisons confiance au Seigneur en regardant sa croix et continuons à faire le bien là où nous sommes.

VINGT-CINQUIÈME SEMAINE – DEFINIR MON OBJECTIF

Verset à retenir : « Je sais les projets que j’ai formés à votre sujet, projets de prospérité, et non de malheur : Je vais vous donner un avenir et une espérance. » (Jr 29,11).

Question à me poser : Quel est l’épreuve qui m’a le plus fait grandir ?

http://www.saintlaurentorleans.com/wp-content/uploads/2018/03/4°-dim-de-careme.pdf

 

Auteur :avm