Informations hebdomadaires du 4° dimanche de l’Avent

Catégories : Actualités,Infos hebdomadaires

« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus » Luc 1, 30-31

« Ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Mt 1, 20-21

  Qu’il parle à Marie dans l’évangile de Luc ou à Joseph dans l’évangile de Matthieu, l’ange indique le nom de l’enfant à naître. Matthieu prend soin de dire de quoi il sauve : « il sauvera son peuple de ses péchés ». Ce qui indique qu’au moment de la rédaction du texte, l’Eglise avait compris qu’il fallait renoncer à voir en Jésus le Messie qui libérerait du joug romain.

  L’ange dans la nuit demande à Joseph d’appeler l’enfant qui va naître du nom de Jésus. Car, dit-il, « il sauvera son peuple de ses péchés ». Jésus, Yeshoua en hébreu signifie « Dieu sauve ». Ce nom n’est pas fortuit. Jésus signifie le Sauveur, le Libérateur, ce qui veut dire que l’homme ne peut se sauver lui-même, c’est-à-dire se libérer de tout ce qui l’opprime, ses mauvais penchants, ses habitudes mortifères. Il a besoin d’un Sauveur qui lui apporte cette liberté qui lui permettra de devenir lui-mêmeet d’entrer dans le Royaume

  Marie, Joseph en donnant ce nom accomplissent la volonté de Dieu. Dès sa naissance, Jésus est couronné du titre de Sauveur. « On lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous ». Un nom double. C’est une nouvelle surprise : En Jésus, l’Emmanuel, c’est sous les traits d’un nouveau-né la présence de Dieu au monde. Un Dieu qui se présente aux hommes dans une fragilité semblable à la leur.

  Nous sommes appelés, nous aussi, comme Marie et Joseph, à accueillir en nous ce Jésus, dans notre fragilité et dans une grande confianceen Dieu qui vient pour nous sauver. Il n’y a pas de lieu si caché, de crêche si sale en nous que Dieu ne puisse y envoyer son Fils. Il vient pour couper ces liens qui nous retiennent prisonniers afin que nous recouvrions notre liberté et puissions entrer dans le Royaume accompagné et accompagnant tous ceux que le Seigneur met sur notre route.

Saint et Joyeux Noël à tous

  Père Ignace

Download (PDF, 2.08MB)

Auteur :Admin