Statue et croix voilées dans l’église

Catégories : A ne pas rater (page !),Actualités

Les heures de la Passion du Seigneur approchent, rien ne saurait troubler ce temps de deuil, cœur de la vie chrétienne.

Comme vous avez pu le constater, ces jours-ci crucifix, statues et mages de saints, à l’exception des tableaux du Chemin de Croix, sont recouvertes d’un voile violet, opaques et sans aucune broderie. Dans la plupart des églises, elles le sont depuis le 5e dimanche de carême. (D’autres attendent le jeudi saint, pour le faire en même temps que le dépouillement de l’autel après avoir transféré le saint Sacrement au reposoir où il restera jusqu’au lendemain). Cette pratique est le signe que l’Église va revivre les événements de la Passion du Seigneur jour par jour, puis heure par heure, jusqu’à la crucifixion, le Vendredi saint, date à laquelle le voile sera alors enlevé solennellement des crucifix.

Privation visuelle

On voile aussi les images de la Vierge Marie et on n’y doit plus y mettre un cierge. Le but est d’interrompre le culte des saints pour ne plus que se concentrer sur le Seigneur qui avance vers sa Passion. Les autels sont également privés de toute fleur. Le thème de la Passion, qui déjà, dans les dernières semaines, était de plus en plus accentué, domine désormais seul. Rien ne saurait distraire de la pensée de la Passion du Christ. Si jusqu’ici le Carême a été le temps de la conversion et du renouvellement de la vie spirituelle, le temps de la Passion est spécialement consacré au souvenir des souffrances du Christ. C’est la troisième étape de la préparation pascale.

Jusqu’au vendredi saint

Le Vendredi saint, le crucifix est dévoilé solennellement tandis que le prêtre chante par trois fois « Voici le bois qui a porté le salut du monde » — et les fidèles répondent « Venez, adorons-le ». Lors de la Vigile pascale, pendant le chant du Gloria qui marque le passage du temps de pénitence au temps pascal, le reste des images et des statues est dévoilé.

Chez soi

Cela se fait à l’église, mais dois-je le faire à la maison ? Aucune disposition n’est précisée sur ce point… à moins qu’on ait un « coin-prière » ou un oratoire dans la maison… habituellement, c’est un rameau d’olivier ou de buis, béni le dimanche des Rameaux, qui est placé aux croix de la maison pour rappeler la mort et la résurrection du Seigneur.

cette année, nous vous invitons a réaliser mettre en évidence le rameaux peint sur votre tissus blanc en évidence dans votre maison / coin prière toute la semaine. Une grande quantité de rameaux seront bénis à l’église dimanche prochain et seront distribué dés la fin du confinement.

 

 

Auteur :Admin

%d blogueurs aiment cette page :